dimanche 20 mars 2011

Décès de la comédienne Nelly Benedetti

C'est par un ami comédien que je viens d'apprendre le décès il y a quelques jours de Nelly Benedetti, qui aurait dû fêter cette année ses quatre-vingt dix ans. Nelly Benedetti avait fait une belle carrière au théâtre où elle a été dirigée par les plus grands (Anouilh, Barsacq, Barrault, Mauclair, etc.) principalement dans du théâtre contemporain.

L'une de ses premières "apparitions" à l'image remonte à 1960, date à laquelle elle interprète la Reine Margot dans Qui a tué Henri IV, épisode de La Caméra explore le Temps. Quatre ans plus tard, elle crève l'écran dans La Peau Douce de François Truffaut en épouse trompée par Jean Desailly. Une interprétation remarquée dans un très beau film, même si le public retient peut-être un peu plus à l'époque le jeu du couple Desailly-Dorléac.



retrouver ce média sur www.ina.fr

Tout comme son mari Dominique Paturel, Nelly Benedetti fût l'une des plus grandes voix du doublage. Elle a doublé un grand nombre de "jeunes premières" des années 40-50, telles que Olivia De Havilland dans le mythique Autant en emporte le vent (doublé quelques années après la guerre), Eva Marie Saint (La mort aux trousses), Jean Simmons (Désirée), Shirley MacLaine (Mais qui a tué Harry?), Elizabeth Taylor (La Piste des Éléphants)*. L'un de ses derniers doublages notables était celui de la Vieille Dame dans Le Triomphe de Babar en 1989 (distribution un peu différente de celle de la série doublée par la SOFI).

C'est donc une "grande dame" de la profession qui s'en est allée... Mes plus sincères condoléances à son mari et à ses proches.



*: Participations référencées sur le Forum Doublage Francophone


Suivez toute l'actualité de "Dans l'ombre des studios" en cliquant sur "j'aime" sur la page Facebook.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire