jeudi 8 mars 2012

Décès de Pierre Tornade (1930-2012)

Une triste nouvelle pour les passionnés de seconds rôles français et les "voxophiles": le comédien Pierre Tornade est décédé mercredi 7 mars, à l'âge de quatre-vingt-deux ans.

Pierre Tornade fait ses débuts au théâtre en 1955. Son personnage de nounours un peu grognon s'impose peu à peu dans les productions théâtrales de l'époque. Il s'intègre à la bande de Robert Dhéry (qui enchaîne les succès au théâtre et au cinéma), les "Branquignols", aux côtés notamment de Jacques Legras, Jean Lefebvre et Colette Brosset. Jusqu'au début des années 70, il joue principalement des "silhouettes" au cinéma (commissaires de police, déménageurs, commerçants), à l'exception notable du Petit Baigneur de Robert Dhéry où il incarne un rôle assez important: l'un des rouquins frères Castagnier, gardien de phare. On peut également le voir avec Jacques Balutin dans Le Diable par la queue dans un hilarant duo de gangsters escortant le (faux) Baron César (Yves Montand). En 1973, il joue le Capitaine Dumont dans le premier opus de la 7ème Compagnie. Ce rôle inaugure pour l'acteur une bonne série de personnages d'officiers français dans des "nanars" qui suivent le filon des "films de bidasses" des Charlots. En 1975, Yves Boisset lui offre certainement son plus beau rôle dans Dupont Lajoie. Pierre Tornade y interprète un père brisé par le viol et le meurtre de sa fille, et entraîné dans un tourbillon de vengeance raciste organisé par ses "copains de camping". 

"Et le doublage?", me direz-vous! En 1966, il participe au feuilleton radiophonique Astérix réalisé par Claude Dupont pour Radio France. On lui propose ensuite de rejoindre l'aventure des adaptations cinématographiques du célèbre gaulois. A cette époque, Pierre Tornade n'a pas beaucoup de doublages à son actif, même si on peut reconnaître sa voix dans une poignée de films des années 50/60 (on l'entend par exemple dans un petit rôle dans La Femme modèle de Minnelli, avec dans la distribution de voix un certain... Louis De Funès!), mais cela ne pose pas de problème, car les voix d'Astérix étant enregistrées avant l'animation, le synchronisme n'est pas pris en compte. Ce sont donc uniquement pour leurs dons de comédiens et leur personnalité que sont choisies les "voix" des films. On retrouve avec lui naturellement quelques habitués de la synchro, mais aussi plusieurs "figures" du boulevard français (Jacques Jouanneau, Jean Parédès), et beaucoup de membres de la grande famille "Pierre Tchernia/Robert Dhéry" (Bernard Lavalette, Jean-Marc Thibault, Jacques Legras). Pierre Tornade enregistre la voix d'Abraracourcix et plusieurs seconds rôles (comme le centurion Caïus Bonus ou l'architecte égyptien Numerobis) dans les trois premiers films (Astérix le Gaulois, Astérix et Cléopâtre et Les 12 Travaux d'Astérix). Il reprend le rôle d'Obélix à partir d'Astérix et la Surprise de César (1985) où sa grosse voix chuintante fait merveille sur ce gros benêt. Autre "blaireau" d'anthologie: Averell Dalton ("Dis Joe, quand est-ce qu'on mange?"), à qui il prête sa voix dans tous les Lucky Luke (les trois long-métrage et la première série d'animation). 


C'est un "vrai" blaireau cette fois, qui marque son entrée dans le "vrai" doublage: le moine Frère Tuck dans le Robin des Bois des studios Disney (1973), au côté de ses copains de théâtre Roger Carel et Philippe Dumat. Pierre Tornade participe quelques années plus tard au doublage du célèbre Muppet Show (il double notamment l'un des petits vieux), et à quelques autres séries d'animation doublées à la SOFI (Cubitus, Le Livre de la Jungle).

Après avoir incarné pendant plusieurs années le Commissaire Faroux dans la série Nestor Burma, Pierre Tornade prend sa retraite. En raison de sérieux problèmes de vue, il décline la proposition de doubler Obélix dans Astérix chez les Vikings... Figure sympathique du cinéma français, il va nous manquer...


Suivez toute l'actualité de "Dans l'ombre des studios" en cliquant sur "j'aime" sur la page Facebook.


1 commentaire:

  1. Je suis surpris qu'il n'y ai pas encore de commentaires sur Monsieur Pierre Tornade qui a tant fait pour distraire des millions de français avec un talent énorme. Je l'appréciais beaucoup et il nous manque c'est certain.

    RépondreSupprimer