mardi 17 avril 2012

Décès de Jean Stout (1933-2012)

C'est en essayant de lui téléphoner ce matin pour lui souhaiter son anniversaire, que j'ai appris avec une grande tristesse, par son épouse, le décès mardi 10 avril de Jean Stout, qui restera dans les mémoires comme la voix chantée de Baloo dans Le Livre de la Jungle.

Natif de Gironde, Jean Stout "monte" à Paris dans les années 50, où sa superbe voix de basse fait merveille. Les années 60-70 sont une "grande époque" pour la chanson française. Les musiciens et choristes ont beaucoup de travail, enchaînent les enregistrements studios, les plateaux de télévision, les tournées. Remplaçant rapidement Pierre Marret, Jean Stout devient la seule basse de ces belles années (à l'exception de José Germain, plutôt baryton-basse), aussi à l'aise en basse profonde (Dans la chapelle de Harlem) qu'en basse chantante.

Les séances de choeurs étant alors principalement dirigées par Janine De Waleyne et lui-même, Jean Stout "lance" toute une génération de choristes (Olivier Constantin, Michel Barouille, Claude Lombard...) et travaille pour les plus grands chanteurs. Décelant en lui un goût pour la comédie, Jean-Luc Azoulay l'engage pour jouer le personnage d'Henri Golo (la contrebasse) dans les spectacles de Dorothée. On peut ainsi le voir dans la vidéocassette Dorothée au Pays des Chansons. Il est également le génie de la chanson Shang Shang a Lang de Sylvie Vartan.

Au milieu des années 60, Jean Stout participe à des doublages Disney en tant que voix-off des documentaires C'est la vie. Encouragé par Jean Cussac, il passe les auditions pour être la voix chantée de Baloo dans Le Livre dans le Jungle (1968), qu'il réussit. Il fait aussi la superbe et profonde voix chantée de Shere Kahn à la fin du quatuor des vautours. Depuis Le Livre de la Jungle, Jean Stout participe en tant que choriste (et régulièrement soliste) à presque tous les doublages Disney jusqu'au début des années 2000 (dernier doublage de Blanche-Neige et les Sept Nains). Il est notamment la voix chantée de Petit Jean dans Robin des Bois (1973), de Maître Hibou, Porcinet et Bourriquet dans la série des Winnie l'Ourson (années 80), et la voix parlée et chantée de Tony le cuisinier italien dans le deuxième doublage de La Belle et le Clochard (1989). Les écritures de choeurs nécessitant des basses (et plus globalement des voix "timbrées") se faisant plus rares, Jean Stout prend sa retraite. 

Après maintes tentatives pour l'interviewer, Jean Stout avait finalement accepté de s'entretenir avec moi depuis 2009 par téléphone, et j'avais prévu de lui rendre une visite chez lui courant mai/juin, en même temps que son "voisin" Jean Cussac... De Jean Stout, il me restera en mémoire de nombreuses et sympathiques conversations téléphoniques (qui ont donné cet article, que je vous invite à (re)lire), et pour le public, de très nombreux enregistrements...



video


Suivez toute l'actualité de "Dans l'ombre des studios" en cliquant sur "j'aime" sur la page Facebook.

2 commentaires:

  1. Jean STOUT était un homme charmant et très gentil et je viens d'apprendre avec tristesse son décès.Il me restera en mémoire toutes ces petites conversations et plaisanteries qu'il a pu nous raconter et cette fois où il nous a poussé un petit bout de chansonnette dans le magasin(Tony de la Belle et le clochard).Au revoir monsieur BALOO on vous aime fort....

    RépondreSupprimer
  2. Jocelyne Lacaille19 avril 2012 à 18:30

    Bravo Rémi, bel hommage à une forte personnalité et une voix exceptionnelle dans la musique de variété, comme on n'en entendra probablement plus avant longtemps, la mode n'étant plus aux voix hypertestostéronées. J'utilise toujours l'image de "son" Baloo dans le rapport mental-physique pour faire descendre en corps, couvrir, attendrir et arrondir les voix de mes élèves, y compris féminines et ... ça fonctionne bien ;o) Merci Jean Baloo, grâce à toi des normands et normandes commencent à chanter solidement et chaleureusement ! Et merci Rémi de vouer ce culte aux voix du doublage.

    RépondreSupprimer