mardi 19 mars 2013

Le premier doublage de Blanche-Neige enfin retrouvé !


« Bonjour, je vous signale que je possède une copie  de la version Française de 1938 de « Blanche Neige et les sept Nains » en 16mm ». J’ai eu la chance de recevoir en décembre 2012 ce message que tant de passionnés de doublage rêveraient de recevoir au moins une fois dans leur vie, et d’entreprendre avec la formidable aide technique de mon correspondant Greg P. (rédacteur de l’excellent blog « Film perdu ») une numérisation de ce doublage perdu depuis le redoublage de 1962… Blanche-Neige et les Sept Nains est le premier film d’animation qui soit à la fois sonore et en couleurs, il a été vu par des millions d’enfants dans le monde. Un film mythique sur lequel bon nombre de livres très exhaustifs ont été écrits, et pour lequel persistent pourtant de nombreux mystères sur sa ou ses premières versions françaises. Je vous propose avant d’évoquer cette dernière découverte un petit historique de l’évolution des théories sur le sujet …

I) Blanche-Neige et ses trois doublages…

En 2001, Blanche-Neige et les sept nains sort enfin en DVD, avec un nouveau doublage. François Justamand, passionné de doublage, fondateur de La Gazette du Doublage (magazine papier qui deviendra un site internet hébergé par le site Objectif Cinéma),  se penche sur le sujet  et écrit un article pour le magazine DVD Vision n°15, qu’il reprendra  ensuite dans La Gazette du Doublage en 2005 sous le titre de « Blanche-Neige et les 7 Nains : ses trois doublages »  avec quelques compléments.

Dans cet article, il nous révèle :

-Qu’Eliane Celys a connu beaucoup de succès en France avec son disque d’« Un jour mon prince viendra », mais qu’elle n’a pas, contrairement à ce que beaucoup pensent, participé au premier doublage (1938). D’après Lucie Dolène, c’est Lucienne Dugard qui prêtait sa voix à Blanche-Neige. Affirmation basée, comme me le racontera Lucie en 2009, sur une anecdote qui lui avait été rapportée par Colette Brosset, et que la découverte d’un disque de l’histoire de Blanche-Neige contée par Lucienne Dugard semble confirmer. 

-Que le deuxième doublage (avec Lucie Dolène) que beaucoup d’entre nous connaissent date de 1962 (date trouvée grâce aux archives de l’INA). François détaille la distribution (que chacun peut retrouver dans le générique de la VHS). Pour ce 2ème doublage, François identifiera des années plus tard André Valmy sur le chasseur et Serge Nadaud sur le miroir magique (non crédités au générique), et j’apporterai quant à moi grâce aux souvenirs des chanteurs Jean Cussac et Anne Germain le nom d’André Theurer (directeur musical) et plusieurs noms de choristes doublant les nains dans les chansons.

-Que le troisième doublage (avec Valérie Siclay et Rachel Pignot) a certainement été réalisé en 2001 pour des problèmes de droits, en raison du procès intenté par Lucie Dolène à Disney. L’information, donnée par plusieurs professionnels (qui tiendront à rester anonymes) et suggérée par Lucie Dolène elle-même, sera suivie d’un démenti catégorique de Disney, invoquant un simple souhait de rajeunissement des voix. Un démenti peu convaincant car ce troisième doublage est très fidèle au deuxième.

Lucie Dolène
-Que pour ce troisième doublage, Disney a pensé pendant un moment à des « people » pour prêter leurs voix aux personnages de ce film éternel avant de se rabattre sur une distribution plus "classique". François y évoque un sondage lancé par Disney pour savoir quelle personnalité doublerait idéalement Blanche-Neige (résultats : Laetitia Casta, Alizée, etc.). De mon côté, plusieurs acteurs ayant participé à ce troisième doublage m’apprendront que le marketing Disney a songé le plus sérieusement du monde à faire doubler les nains… par l’Equipe de France de football !


II) Deux premiers doublages : un réalisé à Paris, et l’autre aux Etats-Unis ?

Les années passent et les informations publiées par François sont copiées sur de nombreux sites internet et même dans l’excellent ouvrage de Pierre Lambert sans jamais être contredites. En 2009, Olikos, webmaster du site « Grandsclassiques.fr » consacré à l’époque exclusivement aux films Disney, déniche une bobine super 8 contenant un extrait de Blanche-Neige dans un doublage inconnu. Les voix sont datées, ce qui nous laisse penser qu’il s’agit du premier doublage. Seul problème : les comédiens ont un petit accent étrange, peut-être québécois.
François effectue de nouvelles recherches qui l’amènent en novembre 2009 à publier un deuxième article : « Le Mystère Blanche-Neige : La VF de 1938 » . Il nous dévoile :

-Que des salaires ont été versés par Disney en 1938 à des acteurs français vivant aux Etats-Unis pour doubler Blanche-Neige à Hollywood, notamment à Christiane Tourneur (voix parlée de Blanche-Neige), Beatrice Hagen (voix chantée), et plusieurs comédiens français connus pour jouer principalement des maîtres d’hôtel et serveurs français dans les films hollywoodiens des années 30. Il s’agirait donc de la version dont nous avons trouvé un extrait super 8 (scène du bain), et dont il existe aussi un autre extrait (scène de la danse) diffusé dans des émissions de Noël Disney des années 70.

Irène Hilda
-Que la revue Pour vous du 29 juin 1938 indique que la chanteuse Irène Hilda a doublé Blanche-Neige à Hollywood. La chanteuse, née en 1920 confirme avoir doublé Blanche-Neige, mais à Paris.

-Que Lita Recio se souvenait avoir doublé la Reine en tandem avec Marcelle Praince sur la sorcière.

-Qu’à la mort de la comédienne Claude Marcy, la presse avait annoncé qu’elle avait doublé Blanche-Neige.

-Autre élément non révélé : la famille de l’adaptateur Louis Sauvat a déclaré à mon correspondant Gilles Hané qu’en plus du doublage de 1962, celui-ci aurait participé au doublage original.

A partir de ces nouveaux faits, François Justamand propose deux scénarios :
    
    1) Un doublage a bien été fait dans l’urgence à Hollywood pour la sortie du film au Quebec, et un deuxième a été réalisé rapidement après en France (avec Irène Hilda en voix chantée de Blanche-Neige, et peut-être Claude Marcy, Lita Recio, Marcelle Praince, etc.).

    2) Les archives de Disney  (Burbank) se trompent sur la date de 1938 pour les salaires des expatriés français. Le premier doublage a bien été fait en France, et il y aurait eu un doublage hollywoodien fait non pas en 1938 mais pendant la guerre, alors que les copies de la VF originale de Blanche-Neige étaient inaccessibles ou détruites.

Le fait que les rares extraits dont nous disposons soient visiblement issus de la VF d’Hollywood nous laisse alors penser que celle-ci a été faite après le doublage réalisé en France, et que la deuxième hypothèse est certainement la bonne


III) Un seul premier doublage : le doublage hollywoodien ?

En octobre 2012, JB Kaufman publie The fairest one of all, livre très documenté sur la réalisation de Blanche-Neige. Il écrit que malgré la loi française obligeant les majors à effectuer leurs doublages en France, Disney avait pu obtenir une dérogation spéciale pour doubler Blanche-Neige dans l’urgence en février/mars en 1938 à Hollywood, sous la direction du producteur et comédien multilingue Marcel Ventura (qui doublait selon lui le Prince) et la supervision de Stuart Buchanan (qui doublait le Chasseur dans la Version Originale). C’est cette version qui a été projetée au Cinéma Marignan pour la sortie officielle de Blanche-Neige. J.B Kaufman révèle par ailleurs que si le public était très content du doublage, David Hand et les distributeurs étaient en revanche déçus par les voix chantées.
 
En plus des révélations de J.B Kaufman, Greg P., rédacteur de l’excellent blog « Film perdu » (consacré aux films perdus, scènes coupées, etc.) et grand passionné de Blanche-Neige, retrouve un entrefilet (« Notules de la colonie française », 1938) : « Christiane Tourneur , qui n’est pas inconnue dans le cinéma français, mais qui s’est bornée, depuis sa venue à Hollywood, à être Madame Jacques Tourneur, espère qu’à la suite de Blanche Neige, où elle a doublé, avec le talent que l’on sait, le personnage principal, elle arrivera à percer dans les films américains. » et un article (magazine Pour vous, 11 mai 1938) indiquant que le doublage a bien été fait dans les studios de Walt Disney. Il mentionne ses découvertes dans deux articles, « Blanche Neige dans la presse française » et « Blanche Neige et sa première de gala parisienne » .

Ces nouveaux éléments mettent donc à mal l’hypothèse d’un doublage effectué aux Etats-Unis pendant la guerre. Le premier doublage a bien eu lieu aux Etats-Unis mais en 1938, avec Christiane Tourneur.

Qu’en est-il alors de l’idée d’un doublage réalisé en France ?  A-t-il vraiment eu lieu, et si oui quand ? Lita Recio et Irène Hilda, nonagénaires au moment de leur interview, ont-elles confondu avec un enregistrement de disque ? Peut-être ont-elles seulement passé des essais pour un éventuel redoublage ? Le mystère demeure encore sur ce point…

IV) La découverte du premier doublage

Début décembre 2012, je suis contacté par un collectionneur, Jean-Pierre P., qui m’annonce avoir en sa possession depuis quelques mois une bobine 16 mm contenant l’intégralité du premier doublage de Blanche-Neige, une copie qu’il a restaurée et qui aurait appartenu à une époque à un présentateur et réalisateur bien connu qui avait déjà effectué un premier travail de restauration. Plutôt sceptique, je lui demande de m’en faire écouter un extrait par téléphone… Surprise, il s’agit bien du doublage hollywoodien, complètement disparu depuis le redoublage de 1962 ! Passionné par les vieilles bobines et opposé au numérique, Jean-Pierre refuse de confier cette bobine à un laboratoire, mais m’autorise en revanche à venir chez lui pour la numériser avec les moyens du bord. Greg (du blog « Film perdu ») répond à mon appel à l’aide lancé sur Facebok et me propose son aide technique : filmer l’écran avec une caméra HD, et prélever le son en reliant la sortie son du projecteur à son ordinateur.

C’est avec une immense émotion que Greg et moi découvrons ce trésor, qui commence par un générique contenant les noms de Marcel Ventura (directeur artistique), « assisté d’Alfred A. Fatio » (quelle était sa fonction ? Adaptateur des dialogues ? Opérateur-son ? A-t-il également, comme Ventura, prêté sa voix à l’un des personnages ?), sous la supervision de Stuart Buchanan… La bobine étant en très bon état, nous découvrons dans d’excellentes conditions les voix du film (dont celle de la Reine, très théâtrale et impressionnante), ainsi que des inserts français qui ne se sont ensuite pas retrouvés dans la VHS du doublage de 62 (notamment la scène où Blanche-Neige inscrit « Grincheux » sur le gâteau qu’elle prépare).

Greg effectue chez lui une restauration minutieuse du film : il utilise l’image du DVD américain (en 24 images/secondes) y intègre les inserts de la première version. Pour ce qui est du son, il enlève le "souffle" commun aux bandes sonores de l'époque. Le film ayant quelques micro-coupures (principalement pendant les chansons) à cause de précédentes cassures de pellicule, il effectue des repiquages discrets sur d’autres supports et se paye même le luxe de mettre le tout en 5.1.

Après de longues recherches pour retrouver des extraits de films dans lesquels apparaissent les comédiens de la première version (tâche ardue, car ces comédiens avaient des tous petits rôles, et parlaient peu), il compare leurs voix et arrive à identifier avec plus ou moins de certitude « qui double qui ».
Ces recherches sont détaillées dans son article "Blanche Neige et les sept nains, la version française de 1938" (publié simultanément au mien), dans lequel il évoque également les différences visuelles et sonores de ce premier doublage par rapport aux autres versions qui ont suivi.

Avec l’autorisation de Jean-Pierre P., qui a eu la générosité de nous offrir l’accès à cette fameuse bobine (alors que tant d'autres collectionneurs gardent leurs trésors pour eux), nous avons le plaisir de vous proposer un visionnage du film (dans un format compressé, en plusieurs parties), qui sera retiré rapidement pour des raisons de droit. Disney ayant définitivement mis au placard les anciens doublages de ses films (cela fait maintenant des années que nous espérons les retrouver dans des sorties DVD), cette diffusion non commerciale n’a pour but que de vous faire découvrir un trésor perdu depuis cinquante ans :
Partie 1, Partie 2, Partie 3, Partie 4, Partie 5, Partie 6
(Ces vidéos seront retirées jeudi 21 mars à 18h et ne seront pas remises en ligne. Aucune copie ne sera faite)

Vous trouverez également ci-dessous le carton actualisé du premier doublage (pour les redoublages, cliquez ici). Un immense remerciement et bravo à tous les « acteurs » de cette enquête, principalement Jean-Pierre P., François Justamand (La Gazette du Doublage), Greg P. (Film perdu) et Olikos (Grandsclassiques). 
Je rappelle par ailleurs que d'autres doublages sont encore introuvables: Pinocchio (doublage hollywoodien ou québécois d'époque, et doublage français d'après-guerre), Bambi (premier doublage), La Belle au Bois Dormant (premier doublage)... Vous possédez des bobines ou autres supports pouvant contenir l'intégralité ou des extraits de ces doublages? N'hésitez pas à me contacter (danslombredesstudios@gmail.com)


Doublage français d'origine (février-mars 1938) :
Société : Studios Disney (Hollywood) 2
Direction artistique : Marcel Ventura 2
Assistant : Alfred A. Fatio 2
Superviseur : Stuart Buchanan 2

Blanche-Neige : Christiane Tourneur 3 (Dialogues)
Blanche-Neige : Béatrice Hagen 3 (Chant)
Le prince : Marcel Ventura 3 (Dialogues et/ou chant ?)
Le chasseur: André Cheron 4

Le miroir magique ?: Jean de Briac 4
La Reine : Adrienne d'Ambricourt 3
La sorcière : Adrienne d'Ambricourt 3
Prof : Eugène Borden 4
Grincheux : André Cheron 4
Joyeux : Charles de Ravenne 4
Dormeur ? : Roger Valmy 4
Timide ? : Louis Mercier 4
Atchoum ? : Roger Valmy 4
 
Fiches voxographiques de Blanche-Neige et les Sept Nains réalisées par Olivier Kosinski (Les Grands Classiques), François Justamand (La Gazette du Doublage) et Rémi C. (Dans l’ombre des studios). Ces fiches ont été vérifiées par plusieurs spécialistes mais peuvent contenir des erreurs. Pour toute reprise de ces informations, veuillez noter en source ce lien ou celui-ci.  

Sources:
1Chrisis2001 / Disney Central Plaza
2Crédits bobine 16 mm (numérisée par Greg P. et Rémi C.),
3F. Justamand / La gazette du doublage  (Remerciements à François Senesi, Gérard Roig, Marcel Colin, Olivier Kosinski, Daniel Sicard, Irène Hilda et Disney Consumer Products), 
4Greg P./Film perdu (Grâce aux noms donnés par François Justamand)
5Carton VHS/DVD/Blu-Ray (Remerciements à Philippe Copin et Laurent Girard/Voxofilm),
6Rémi / Dans l'ombre des studios  (Remerciements à Anne Germain, Jean Cussac et Gilles Hané)



Suivez toute l'actualité de "Dans l'ombre des studios" en cliquant sur "j'aime" sur la page Facebook.

27 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Génial cet article, un grand merci pour toutes ces infos et pour cette magnifique découverte !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    Je ne comprends pas, tout d'abord vous dites que le doublage avec Christiane Tourneur a sûrement été fait pendant la guerre, après le premier doublage français, et après vous dites c'est le premier doublage français.
    J'en avais parlé avec Olikos et à ce que j'avais compris le doublage "québécois" fait avec Christiane, et dont on peut trouver deux extraits, a été fait pendant la guerre dans les années 40 (en 1944 si je ne me trompe pas).
    Donc finalement, quelle est l'hypothèse retenue ? Pour ma part m'étant longtemps et longuement penché sur le sujet, il me semble plus probable qu'il y ai effectivement eu un doublage français en 1938 avec Irène Hilda, et ensuite pendant la guerre, à cause de l'invasion des Nazis et la perte de ce doublage, un doublage "québécois" avec des acteurs d'Hollywood certes a été fait, et c'est pour ça que c'est ce doublage qui fut utilisé pour la télé et toutes autres apparitions.
    Ensuite seconde question je comprends pas parce qu'au début vous dites que Irène Hilda donc fait la voix chantée et que la voix parlée est peut-être Claude Marcy, mais ensuite dans le récapitulatif des voix pour mentionner Claude Marcy pour la voix de la reine ou la sorcière. Veuillez m'excuser de toutes ces questions mais ce n'était pas très clair

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Guillaume,

      Si vous lisez correctement l'article jusqu'au bout vous avez toutes les réponses à vos questions.

      L'hypothèse retenue est qu'il n'y a qu'un seul premier doublage (celui dont nous avons publié les vidéos) et qu'il a été réalisé à Hollywood en 1938 avec la voix de Christiane Tourneur.

      Les pistes concernant un doublage réalisé en France (avec Irène Hilda ou pas) sont trop floues et contradictoires pour s'appuyer dessus.

      Supprimer
  4. Et j'ai encore une question (excusez moi), mais le film que vous avez posté en plusieurs parties, s'agit-il du doublage "américain" avec Christiane et Béatrice, ou le "français" avec Irène ?

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour ! Merci pour ce trésor des doublages. C'est tellement intéressant de découvrir cette version ! Je voudrais savoir s'il était possible d'utiliser cette version dans des vidéos d'amateur que je fais sur Youtube, pour montrer aux fans des doublages Disney du monde entier cette nouvelle ancienne version. Il ne s'agit EN AUCUN CAS de poster le film en entier sur Youtube, juste d'utiliser certaines parties comme les chansons pour faire des vidéos qui présentent les voix. Ces vidéos sont à but non-lucratives et pour le plaisir seulement !

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ce cadeau sans précédent. Quel incroyable travail d'investigation alors que l'on croyait cette version définitivement perdue. D'autant que j'ignorais le changement de certains plans, comme la "tarte Grincheux", au fil des ressorties.
    Vous m'avez ainsi permis de découvrir le film tel que (feu) mon grand-père l'a vu au cinéma en 1938 lorsque le prix de la place n'était alors que d'un franc de l'époque.
    Un grand merci à tous les acteurs ayant contribué à ce travail de fourmi. Chapeau!

    C'est fascinant ce qu'une passion (même si je n'aime pas trop ce terme) est capable de vous faire accomplir, à quelles bonnes et ô combien surprenantes surprises elle peut vous conduire.

    Frédéric

    RépondreSupprimer
  7. Arf je découvre cet article malheureusement trop tard...

    RépondreSupprimer
  8. Deux solutions : ce retard de trois jours qui me contraint à attendre une énième publication me conduit au suicide ou je fais contre mauvaise fortune bon coeur et applaudis des deux mains un travail et une ferveur sans précédent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis assez d'accord. Ferez-vous un jour profiter à nouveau aux retardataires de ce qui n'est même pas un trésor mais un miracle ? Comme beaucoup de fans, cette nouvelle est plus que réjouissante et votre article met l'eau à la bouche.

      Supprimer
  9. Je suis malheureusement comme vous... arrivé le jour J 4 heure trop tard.. je suis bien bien triste..

    RépondreSupprimer
  10. Un ENORME MERCI pour le partage de cette extraordinaire découverte!... Et encore, je suis arrivé après la bataille! A 3 jours près j'aurai pu voir ou écouter l'intégralité de cette rareté d'après ce que j'ai compris!

    Quel dommage que Disney France ne prenne pas autant soin de ce fabuleux patrimoine que Walt lui a légué... Bien sûr j'ai grandit avec le 2nd doublage magnifiquement interprété par Lucie Dolène, mais ce 1er doublage est une véritable pépite pour tout Disneyphile qui se respecte, et bien plus encore qu'une simple curiosité pour tout bon cinéphile!...

    Voilà des bonus qui m'auraient vraiment plut sur les éditions BluRay: les anciens doublages des grands classiques Disney (Blanche Neige, mais aussi La Belle Au Bois Dormant, Cendrillon, etc...) même en simple mono d'origine et nettoyé juste ce qu'il faut!

    Qu'il est dommage de ne pas penser aux adultes et aux amoureux du cinéma... Certes les restaurations sont visuellement très belles, certes on a parfois droit à de très bons bonus (qui tendent pourtant à se faire rares) mais comme c'est triste de leur part de renier tout le passé "francophile" de leurs oeuvres...

    Encore MILLE FOIS MERCI...
    Il ne me reste plus qu'à espérer voir tout ça sur un DVD de FAN un jour.
    Je croise les doigts!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sortie et même BLU-RAY de FAN aussi !

      Supprimer
  11. Bonjour,

    Merci à tous pour ces sympathiques commentaires, c'était une belle aventure et je suis heureux que vous en ayez apprécié le résultat.

    Les vidéos ont été laissées plus de 24 heures et une copie en 5.1 sera envoyée à nos partenaires, notre rôle s'arrête maintenant et nous ne souhaitons pas remettre les vidéos en ligne pour le moment.

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir, je suis passé en fin de soirée le jour même, et en cliquant sur les liens (partie 1,2 etc..) ça me renvoyé sur une page pour m'inscrire à blogger, impossible pour moi de visionner les vidéos.. bravo quand même, même si je n'aurai jamais la chance d'entendre cette version...

    RépondreSupprimer
  13. bonjour rémy le vrai doublage français de 1938 a t'il été fait en france ou aux états unis ? j'aimerai le voir et l'entendre pourquoi ne pas avoir laissé les videos au moins 10 jours ?

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir,

    Pourquoi retirer la version de 1938 ???
    Les droits d'auteurs ça dure 70 ans non ? Donc logiquement vous avez le droit de mettre en ligne la version de 1938...

    RépondreSupprimer
  15. Les droits d'auteurs durent 70 ans... après la mort de l'artiste (les années de guerre faisant prescription). Mais qu'en est-il des droits d’interprétation ?

    RépondreSupprimer
  16. Cet article est génial, j'ai obtenu le dvd de fans de Blanche Neige, contenant le doublage intégral en 5.1 de 1938, et je me suis délecté devant ces timbres de voix... Quelle merveille!
    Merci à tous ceux qui ont contribué à faire exister auprès des fans cette version rarissime, pour ne pas dire unique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour serait il possible d'avoir une copie du film ? Merci

      Supprimer
  17. j'ai trouvé quelques extraits du premier doublage de 1959 de la belle au bois dormant
    les voici :
    Je t'ai vu au beau milieu d'un rêve : http://www.youtube.com/watch?v=WPH5wCMzMZk
    C'était vous : http://www.youtube.com/watch?v=fCDrEod0Xm0
    La piqure : http://www.youtube.com/watch?v=XAPDjYiHMdw
    Séquence du dragon : http://www.youtube.com/watch?v=voiVkwwLcQg
    Sur la route de l'amour : http://www.youtube.com/watch?v=nCZGmKcs2iE
    Séquence des préparatifs de l'anniversaire : http://www.youtube.com/watch?v=YhB10iGBEmM
    Tiré d'un 8mm numérisé : http://www.youtube.com/watch?v=OkcLJjNU37Q

    Pour Pinocchio, premier doublage:
    Sans aucun lien (Chanson) http://www.youtube.com/watch?v=OsXu1cEABP8

    Voilà ce que j'ai trouvé malgré mes longues recherches...

    RépondreSupprimer
  18. Pinocchio, premier doublage
    Quand on prie la bonne étoile : http://www.youtube.com/watch?v=hQCdlFj2GQA

    Désolé pour mes nombreux commentaires...

    RépondreSupprimer
  19. je viens de retrouver par hasard la chanson "peignons ces roses en rouge" premier doublage de 1951 : http://www.youtube.com/watch?v=OlOpfBOBCFU

    RépondreSupprimer
  20. a t-on des chances de voir un jour le 1er doublage de 1938 restauré pour une version DVD ou Bluray ? http://tresorsdisney.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour !

    Ayant découvert cette page beaucoup trop tard, est-il possible s'il-vous-plaît de me procurer une copie du fameux doublage sur lequel vous avez travaillé ?
    Etant une immense fan de Blanche-Neige, je vous en serais énormément reconnaissante !
    Un très grand merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour à vous je viens de trouver votre site et rêverait de pouvoir regarder la version de 1938 serait il possible à vous de la remettre en ligne ? merci d'avance

    RépondreSupprimer
  23. Cher Disneyphiles pour obtenir les doublages de 38 où 62 et d'autres doublages contacté ce site :
    http://www.lesgrandsclassiques.fr/projetdefans.php
    Attention lisez bien les instructions car, et c'est bien normal le où les film(s) ne vous seront pas donnez comme ça. Bonne Continuation à tous et j'espère avoir pu aider certains fans où cinéphiles

    RépondreSupprimer