mardi 18 janvier 2011

Philippe Dumat : voix et images (Partie 2/2)

Pour lire la précédente partie de l'article (partie 1/2), veuillez cliquer ici



Archives

Rares sont les artistes de sa génération qui ont tenu une comptabilité précise de ce qu’ils ont fait dans leur carrière. Aujourd'hui, avec les droits Adami sur les doublages de films et séries européens, les comédiens ont compris l'importance de conserver leurs fiches de paie, lister leur travail avec précision, etc.


Philippe, lui, avait consigné toutes ses activités artistiques dans ses agendas depuis ses débuts en 1943 et les avait ensuite retranscrites soigneusement, mois par mois, dans des carnets, jusqu’à sa mort. Il y écrivait dates, titres de films, numéros d’épisode, directeurs artistiques, lieux de tournage, remplacements lors de changement de distribution, etc. Des informations d’une grande richesse pour les voxophiles.



 

La carte de con

Signe de son auto-dérision, Philippe avait une carte Hara Kiri attestant qu’il était un véritable con. Et cette carte n’était pas signée par n’importe qui !





Rire et chansons : du rire et du rock !


En 2002, Philippe avait été sélectionné pour être la voix d’antenne de « Rire et Chansons ». Il se rappelait avec humour du casting, où des messieurs très sérieux, en costume l’écoutaient. L’un des dirigeants lui avait alors demandé, timide, « Vous pouvez me faire Gargamel ? »
Voici un montage qui garde en mémoire les séances d’enregistrements de jingles que Philippe avait fait pour la « radio du rire ».

video

Philippe Dumat en quelques rôles


Quels DVD faut-il regarder pour avoir un panel à peu près représentatif du talent de Philippe Dumat ?

Pièces de théâtre :

Une comédie policière qui se passe dans le milieu du théâtre :
Le troisième témoin (de Dominique Nohain) : rôle du chauffeur

Films :

Une célèbre comédie avec Louis De Funès :
Le petit baigneur (de Robert Dhéry) : rôle de l’employé un peu lourdingue de Fourchaume lors de la fête d’entreprise

L’un des tournages préférés de Philippe car il marque sa rencontre avec Gabin (avec qui il avait déjà joué dans Archimède le clochard mais dans un plus petit rôle) :
L’année sainte (de Jean Girault) : rôle du directeur de la prison

Deux beaux films à petit budget qu’il a aimé tourner avec toute une bande de copains :
L’Américain (de Marcel Bozzuffi –malheureusement jamais sorti en DVD-) et Le Voleur de Feuilles de Pierre Trabaud


Films (doublage) :

Un grand classique, et l’un des films préférés de Philippe :
Le Limier (de Joseph L. Mankiewicz) : rôle d’Andrew Wyke (Laurence Olivier)

Le premier film d’une saga mythique :
Star Wars : Un nouvel espoir (de George Lucas) : rôle d’Obiwan Kenobi (Alec Guinness)


Séries (doublage) :

Sa série préférée :
Matlock : rôle de Ben Matlock (Andy Griffith)

Son rôle le plus comique :
Papa Schultz : rôle de Papa Schultz (John Banner)

Une série mythique :
Drôles de Dames : rôle de Bosley (David Doyle)


Films d’animation (doublage) :

Le film d’animation préféré de Philippe, avec un personnage de ronchon au grand cœur qui lui ressemblait beaucoup :
Rock O Rico (de Don Bluth) : rôle du chien Patou

Idem :
Basil, détective privé (de Ron Clements) : rôle de Dawson

L’un de ses doublages les plus géniaux
Robin des Bois (de Wolfgang Reitherman) : rôle du Prince Jean


Séries d’animation (doublage) :

Les célèbres Schtroumpfs (rôle de Gargamel), La Bande à Picsou (rôle de Picsou), Les Fous du Volant (rôle de Satanas)


Radio :

Les nouvelles policières radiophoniques de Radio Nederland que vous pouvez écouter et télécharger gratuitement à cette adresse


Suivez toute l'actualité de "Dans l'ombre des studios" en cliquant sur "j'aime" sur la page Facebook.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire